CLUB SPORTIF DE MERVANS : site officiel du club de foot de MERVANS - footeo

Article de Presse

Le CS Mervans confirme

Un seul but inscrit par les Mervandiaux face à Laizé, mais il permet en tout cas aux protégés de Bernard Pernot de conserver leur place de leader en championnat de 1 redivision de district. L’unique but de cette partie devait être marqué en milieu de première période par Clément Guillemaut à la suite d’une ouverture de Maxime Perrot. De leur côté, les réservistes qui disputaient la première manche du derby à Verdun-sur-le-Doubs ont su ramener un nul arraché à la 85 e minute sur un splendide coup franc de Sébastien Pugeaut ajusté dans la lucarne.

 

Le journal de Saône et Loire (du 15 novembre)


Les réservistes de Mervans battus
Les réservistes du CS Mervans ont été défaits fort logiquement dimanche après-midi par une séduisante formation de Champforgeuil B 5 buts à 2 (mi-temps 4-1). Grillot et Mazzalo devaient cependant permettre aux Bressans d'alléger l'addition face à une équipe chalonnaise bien supérieure dans tous les domaines.
À Mervans, en lever de rideau du derby Mervans-Lessard (voir par ailleurs), l'équipe C a subi la loi d'une bonne formation lessardienne 0-4.

Le journal de Saône et Loire (du 07 Avril)

Mervans lâche encore des points


Un but à un face au FC Saint-Rémy, une fois encore, le CS Mervans abandonne des points précieux dans ce championnat de Promotion de district. Le CSM a cédé en fin de match sur un coup franc en pleine lucarne. Les mervandiaux avaient trouvé le poteau à la suite d'un tir de Clément Guillemaut puis manquèrent le break lorsque Cyril Perrussot adressa un service millimétré à Sébastien Le Drouspec dont la frappe vint tutoyer le poteau, ce devait être le tournant du match.
Les visiteurs très mobiles et bons techniciens arrivèrent donc à arracher le partage des points.
De leur côté, les réservistes particulièrement motivés l'ont emporté 0-1 sur le terrain de la JS Simard grâce à un but de Johan Jacquard.
Enfin, l'équipe C a résisté longtemps à la formation de Gigny-sur-Saône, candidat à l'accession. Les mervandiaux avaient fait jeu égal, mais durent néanmoins concéder deux buts inscrits par leurs rivaux.

Le journal de Saône et Loire (du 24 Février)

Nouvelle déconvenue pour le CS Mervans


La journée de rattrapage n'aura pas permis au team fanion du CS Mervans de pouvoir obtenir une amélioration de sa situation. Sur le terrain de Mercurey, les Mervandiaux ont concédé une nouvelle et inquiétante défaite. Menés 1-0 au repos à la suite d'une tergiversation coupable, ils surent se ressaisir après la pause mais, sur un contre, se firent de nouveau piéger.
Pourtant, à la suite d'une reprise de volée de Charles Euvrard, Mervans revenait au tableau d'affichage à 2-1. Rien n'était donc perdu. Malencontreusement, sur un contre à quelques minutes de la fin, les vignerons scellaient le sort du match (3-1). À moins d'une réaction d'orgueil rendue nécessaire et indispensable, les Mervandiaux courent droit à une nouvelle et catastrophique relégation.
De son côté, l'équipe C a profité de son match remis pour remporter le gain de la victoire à Saint-Germain-du-Plain Baudrières sur le score de 3 buts à 1. Les réalisateurs mervandiaux se nomment Fabien Prost, Benjamin Perrot, Jérémy Michelin. On notera une mention spéciale au jeune Johnattan Rateau qui aura suppléé de belle manière l'absence jugée tardive du gardien titulaire habituel.

Le journal de Saône et Loire (du 17 Février)

Dimanche difficile pour le CS Mervans


Avec ce nul payé au prix fort par le team fanion à Varennes-Saint-Sauveur 2-2, voire par ailleurs dans notre Page Foot, l'équipe B accueillait ses voisins de l'US Saint-Germain-du-Bois. Ces derniers se sont imposés logiquement grâce à une plus grande maturité. Menés très vite 0-1, les locaux auront résisté longtemps avant de se désunir en fin de partie pour encaisser sans sourciller la bagatelle de 3 nouveaux buts.

Varennes rate le coche contre Mervans


Amoindri par l'absence de ses deux milieux de terrain Longin et Lonjarret pour cause de suspension pour l'un et de blessure pour l'autre, le CS Varennes a tardé à rentrer dans le match devant un Mervans sans complexe, imposant un engagement physique certain mais correct à ce derby pour lequel on notait seulement la présence d'un petit nombre de spectateurs. La première demi-heure de jeu voyait les visiteurs s'imposer assez nettement et on assistait même à 2 interventions décisives de R. Borges : à la 20è sur un tir tendu (coup-franc contre Varennes) des 35 m, puis sur le corner que Mervans avait obtenu suite à l'intervention du gardien qui avait claqué le ballon hors du cadre. Mervans parvenait tout de même à ouvrir le score à la 25e par Brat sur une passe de Syre alors que le juge de touche de Mervans signalait une faute sur R. Borges.
Mais l'arbitre central José Taipa ne donnait pas suite à l'intervention de son assistant. Raphaël Poncin parvenait cependant à égaliser quelques minutes après et Christophe Bessonnat, à la 40è, augmentait le score en trompant Boivin d'un tir magistral dans la lucarne.

Mi-temps;
Varennes 2 - Mervans 1. Le début de la seconde période voyait les varennois, mieux inspirés et surtout ayant réussi à pallier à l'absence de leur milieu type, lancer des assauts donnant à Boivin l'occasion de se distinguer en sortant devant Emilio Pedro-Mendès. A la 66è, ce dernier cédait sa place à Sébastien Bourdon mais Mervans, solide au propre comme au figuré, contenait les attaques des avants varennois qui s'étaient installés temporairement dans le camp adverse. Mervans sortait cependant la tête hors de l'eau et parvenait même à se montrer dangereux à plusieurs reprises où R. Borges était mis à contribution. Le tournant du match intervenait autour de la 80è alors que Denis Paccaut, sur une attaque ô combien dangereuse des visiteurs et croyant Borges battu, déviait le ballon de sa trajectoire par une main amenant le pénalty indiscutable. Un pénalty que Soulage se faisait un plaisir de concrétiser. Varennes, sur un geste regrettable, voyait la victoire s'envoler malgré les efforts de Bourdon à l'occasion d'un tir que Boivin stoppait. Score final : Varennes 2 - Mervans 2. On notera sur l'ensemble du match, et bien que ses décisions ne soient politiquement pas contestables, que certaines interventions de l'arbitre M. Taipa ont soulevé beaucoup de questions parmi les observateurs.
Fernand Bertrand

Le journal de Saône et Loire (du 16 Décembre)

Le CS Mervans à la recherche de son lustre d'antan


Après 28 années consécutives en Ligue dont 6 en Promotion d'honneur, le CS Mervans a connu durant l'intersaison dernière les affres de la relégation en Promotion de district du Pays Saônois.
Pour le président du CSM, figure emblématique du club Bernard Pernot, « Cette relégation occasionnée par de multiples blessures graves et à la perte de deux jeunes éléments brillants aurait néanmoins pu être évitée si l'on songe que les mervandiaux n'avaient jamais occupé une place au-delà du 8e rang. Une descente fort mal vécue par certains ».
Le mauvais départ pour l'entame de la saison 2008-2009 n'a pas arrangé les choses, d'autant que voici quelques semaines venait à disparaître un jeune arbitre, lequel tenait une grande place au sein du club.
Et puis, le fait de l'arrêt des compétitions pour Teddy Petitjean, Denis Magnenot contraint de stopper pour des raisons médicales n'a pas arrangé les choses.
Fort heureusement, la présence de David Soulage au cœur de la défense mervandelle a pour effet de stabiliser la formation qui se retrouve peu à peu en compétition.
De leur côté, les formations B et C effectuent un bon parcours, plus précisément, la réserve positionnée en haut de tableau.
« Nos objectifs ciblent avant tout le maintien des trois équipes à leur niveau de compétition » explique Bernard Pernot. Bien évidemment, le rêve tant caressé demeure un retour en Ligue pour le team fanion entraîné bénévolement par Pascal Fautrelle, titulaire d'un BE 1 et par Denis Desbois qui possède le diplôme d'animateur seniors.
Pour l'heure, le CS Mervans s'appuie sur un contingent de 54 joueurs dont 11 éléments de moins de 18 ans répartis au sein des trois équipes seniors. Un effectif quasi similaire en jeunes avec 55 licenciés où l'on trouve cependant certaines carences d'effectifs dans les catégories moins de 13 et moins de 15 ans.
Ainsi, le club aux couleurs jaune et bleu a t'il raison d'ambitionner des jours meilleurs. Le CS Mervans qui reste à bien des égards un club des plus attachant aussi bien dans le travail de la formation des jeunes qu'au niveau du dévouement exemplaire de ses dirigeants mérite sûrement de retrouver l'étage supérieur dans les meilleurs délais.

Michel Sylvain

Mervans C bat Cluny 5-1

La rencontre de championnat de Promotion de district du pays saônois ayant été annulée à Mercurey, seule, l'équipe C jouait ce week-end. Les mervandiaux rencontraient dans leur fief l'US Cluny C. Menés 1-0 à la pause, les Bressans firent dès lors feu des quatre fers en seconde mi-temps où Cyril Perrussot, littéralement intenable sur le front de l'attaque devait inscrire à lui seul la bagatelle de 5 buts, un très large succès qui permet au CSM C de revenir au milieu du classement.

Le journal de Saône et Loire (du 09 Décembre)

Un week-end faste pour le CS Mervans


L'équipe A s'est imposée logiquement face à la réserve de l'AS La Chapelle-de-Guinchay. Dès la première minute, un centre de Nicolas Famy était dévié de la tête par Romain Gaudillat qui ouvrait le score. Sous la houlette de Félicien Humbey, les Mervandiaux allaient réaliser leur meilleure prestation depuis nombre d'années.
En pratiquant un remarquable football de mouvement, les locaux multpliaient les incursions dans le camp des joueurs du Haut Mâconnais qui furent cependant tout près de rétablir l'équilibre à l'ultime seconde avec une frappe sur le poteau. Mais une saine logique permettait au CSM de l'emporter fort justement au score 1-0.
La réserve s'est imposée dans l'antre de Saint-Bonnet-en-Bresse par 3 buts à 1 avec des buts inscrits respectivement par Francis Chamois, Damien Sarciron, Maxime Mazal

4-1
Equipe 2 / VERDUN 12 jours
Equipe 2 / VERDUN : résumé du match 12 jours
5-2
Equipe 2 / ABERGEMENT 18 jours
Equipe 2 / ABERGEMENT : résumé du match 18 jours
Journée d'Accueil U7 du 29/09/18 20 jours
6-1
Equipe 1 / RIGNY 26 jours
Equipe 1 / RIGNY et Equipe 3 / ST GERMAIN PLAIN. B. : résumés des matchs 26 jours
F
Equipe 3 / ST GERMAIN PLAIN. B. 26 jours
Equipe 2 : nouveau joueur 26 jours
Equipe 3 : nouveau joueur 26 jours
Equipe 1 : nouveau joueur 26 jours
Equipe 3 et 2 autres 26 jours
Convocation GJBN U13 - U15 - U18 et 3 autres 26 jours
johan richomme a commenté Ecole de foot 1 mois
Jean Mi de Marvans a commenté Ecole de foot 1 mois

Aucun sondage